Avant d’aller dormir – S.J WATSON

avant d'aller dormir

Thriller de 410 pages publié par les éditions Sonatine en 2011 – Traduit par Sophie Aslanides

« À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’ hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent. »

Mon avis :

Ce roman est le premier roman de l’auteur, S.J Watson. Il a connu un énorme succès lors de sa publication en 2011 et il dormait depuis cette date dans ma PAL. Il était grand temps que je l’en sorte. C’est un roman qui divise les lecteurs et entre ceux qui l’ont adoré et ceux qui l’ont détesté, je fais indéniablement partie de ceux qui ont « kiffé ».

C’est une histoire que j’ai trouvée passionnante et angoissante et dans laquelle je n’ai pas trouvé de longueurs. Il y a bien certes, un petit côté redondant, du à la caractéristique principale de l’héroïne qui est d’avoir tout oublié de sa vie à chaque fois qu’elle dort profondément, mais qui ne m’a absolument pas gênée. J’ai trouvé que l’auteur avait bien réussi à doser entre les répétitions et l’ajout de petits détails qui suscitent intérêt et questionnement chez le lecteur. L’intrigue est très bien menée, on finit par soupçonner tout le monde et par ne plus savoir en quoi et en qui on peut croire.

L’héroïne, Christine, est très sympathique et attire la sympathie du lecteur qui perçoit bien tous ses sentiments. Comme toute l’histoire est vue de son point de vue, le lecteur est complètement immergé dans la situation de Christine et découvre les choses en même temps qu’elle.

L’auteur a parfaitement su maîtriser, en ce qui me concerne, les règles du suspense et j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman.

Publicités

8 réflexions sur “Avant d’aller dormir – S.J WATSON

  1. C’est un livre qui me tente depuis pas mal de temps, je pense qu’il est même déjà dans ma PAL (je ne sais plus, c’est pour dire)…
    ahhhh ça me donne envie de le lire, mais j’ai déjà un « planning » prévu 😦 mais je vais sûrement le prévoir pour cet été :p

    J'aime

  2. J’ai été un gênée par le côté redondant dont tu parles, mais ça ne m’a pas empêché de beaucoup apprécier le livre 🙂
    Je suis curieuse de découvrir son prochain qui sort à la fin de l’année maintenant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s