Le chat qui volait une banque – Lilian Jackson Braun

Couverture Le chat qui volait une banqueRoman policier de 254 pages publiés par les éditions 10/18 en 2000

« La petite ville tranquille de Pickax est en ébullition : son vieil hôtel restauré s’apprête à ouvrir ses portes dans le cadre du Festival Mark Twain. Un gros client est attendu, le très charmant joaillier Delacamp. Le journaliste Qwilleran, figure emblématique du comté, s’amuse des papotages de ces dames qui, endimanchées, assistent à la soirée inaugurale d’ouverture. D’ailleurs, ses chats siamois Koko et Yom-Yom semblent du même avis en participant avec dédain à toutes ces effusions. Mais Delacamp est retrouvé assassiné dans son lit. Les dons exceptionnels de Koko suppléeront ceux du journaliste dont l’intérêt va se porter sur un certain Boze Campbell et une histoire vieille de vingt ans. »

Il suffit parfois de peu pour être intéressée. C’est à l’occasion d’une visite sur le blog de Knitspirit (que je suis également pour ses belles créations en tricot) ou elle nous parlait de ce qu’elle était en train de lire et notamment des aventures du « chat qui … ». Des aventures policières où il était question d’un héro qui résout des énigmes avec l’aide de ses chats. Il n’en fallait pas plus pour me tenter et c’est cet exemplaire qui m’est tombé dans les mains à la bibliothèque.

Mon avis :

L’histoire en elle-même est sympathique, j’ai aimé le petit côté désuet, vieillot de l’histoire. En effet, point de sang à toutes les pages et le rythme est plutôt lent. Le personnage principal Qwilleran est lui aussi très sympathique même si j’ai trouvé qu’il restait quand même très en dehors de l’enquête. Finalement il n’est pas si impliqué que cela même si c’est à travers lui et les informations qu’il recueille ici ou là que le lecteur voit se dérouler le fil de l’histoire. Cela ne m’a pas trop gênée mais j’avoue que je me suis demandée ou l’auteur allait m’emmener.

Et la résolution de l’enquête a été des plus surprenantes, à tel point que je me suis demandé si j’avais bien tout lu comme il faut… avant de me dire que lire l’épisode n°22 d’une série avec un héro récurrent n’était peut être pas une bonne idée parce que si le nom du coupable disait bien quelque chose à Qwilleran et son chat, à moi il ne disait rien et c’est bien frustrée que j’ai tourné la dernière page.

Alors je ne suis pas rancunière et quand je tomberai sur l’épisode n°1, peut être à l’occasion d’une balade en brocante, je retenterai l’aventure parce que je ne veux pas rester sur ce demi-échec.

En bref, une belle petite lecture d’enquête mais à ne lire que si on a lu les 21 épisodes précédents ou au moins celui dans lequel apparaît pour la première fois le méchant.

Publicités

2 réflexions sur “Le chat qui volait une banque – Lilian Jackson Braun

  1. Ho, merci pour cet article ! Je cherchais depuis des lustres le nom de cette série de bouquins. Ma tante m’en avait prêté quelques uns quand j’étais plus jeune et je me rappellais avoir bien aimé, mais pas moyen de retrouver le nom !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s