Les chaussettes – Le talon « After though heel »

gif tricot

J’avais publié un article il y a quelques temps sur les différentes méthodes pour réaliser le talon des chaussettes (séance de rattrapage ici) même si je ne les avais pas toutes testées. Aujourd’hui je viens vous donner mon avis sur la méthode du After though heel puisque je viens de réaliser mon premier talon selon cette méthode.

La méthode du talon After though heel consiste à tricoter sa chaussette en tube jusqu’aux côtes finales en ayant tricoté avec un brin de laine contrastante un rang à l’arrière de la chaussette pour réaliser le talon en reprenant les mailles après avoir fini la chaussette. Une fois les mailles reprises il suffit de tricoter le talon en faisant des diminutions de chaque côté tous les deux rangs jusqu’à avoir le nombre de mailles que l’on juge nécessaire et refermer le talon selon la méthode du grafting ou toute autre méthode qui ferme le tricot.

Après l’avoir testée, je viens vous expliquer pourquoi je ne suis pas convaincue par cette méthode.

12918624_1628796917362162_558201891_n

Tout d’abord et principalement parce que le rendu du talon ne me plait pas. Finalement les diminutions de chaque côté forment une petite épaisseur et des mailles apparentes en biais que je ne trouve pas esthétiques. Le talon n’est pas aussi discret que par la méthode des rangs raccourcis. Le rabattage des mailles à la fin du talon est plus compliqué et si le rendu est plutôt convaincant visuellement, la méthode artisanale que j’ai utilisée en rabattant les mailles sur l’envers de la chaussette a formé également une petite épaisseur que l’on sent quand on met la chaussette. Alors après peut être que je n’ai pas utilisé la bonne méthode pour le rabattage mais de toute manière le rendu des diminutions m’a définitivement dissuadée de faire de cette méthode ma méthode du talon.

La deuxième raison est plus psychologique. Beaucoup de tricoteuses parlent du syndrome de la deuxième chaussette, ce phénomène qui, quand on tricote ses chaussettes l’une après l’autre, fait qu’on a du mal à faire la deuxième. c’est un peu comme pour les manches des pulls. Personnellement je ne subis pas ce syndrome de la deuxième chaussette. Je les tricote effectivement l’une après l’autre et faire la deuxième ne me pose pas de problème, après tout la moitié de mon projet est déjà réalisé 😉

Par contre j’ai subi le « syndrome du talon » ;-(

Quand je tricote mes chaussettes, il y a deux étapes qui me plaisent :

  • la première c’est l’arrivée du talon qui signifie qu’on arrive à la moitié
  • la deuxième c’est l’arrivée des côtes qui signifie qu’on est sur le point de finir son projet

Avec la méthode de l’After though heel, non seulement l’arrivée du talon se résume à tricoter un rang avec une laisse de couleur contrastante et à continuer de tricoter jusqu’à la fin, ce qui en plus vous empêche d’essayer la chaussette pour ajuster la longueur de la jambe, mais en plus quand on arrive au bout et qu’on a fini les côtes on ne peut pas se dire qu’on a fini puisqu’il faut reprendre les mailles et faire le talon.

Je sais que ce n’est pas une raison très pertinente mais en ce qui me concerne elle est déterminante. Je suis tellement ravie d’arriver aux côtes de mes chaussettes que finalement me dire qu’il faut faire le talon me « déprime » plus que de me dire que je dois faire la deuxième chaussette.

Bref, j’ai testé le After though heel et je peux maintenant dire que j’aime pas et que ma méthode préférée pour faire le talon est celle des rangs raccourcis en même temps que la chaussette.

Et vous, que pensez-vous de cette méthode? Je serais ravie d’avoir vos avis 😉

Le cercle des tricoteuses – Ann Hood

le cercle des tricoteuses

Le cercle des tricoteuse – Ann Hood – City éditions – edition poche 2016 – 384 pages

« Mary vient de perdre son unique enfant. Elle est désespérée et s’enfonce peu à peu dans la dépression. Jusqu’au jour où elle découvre les vertus du tricot. Avec des aiguilles et une pelote de laine entre les mains, Mary apprend à occuper son esprit sans ressasser sa douleur. Dans le magasin de tricot d’Alice, elle rejoint le « cercle des tricoteuses ». Il y a Scarlet qui, derrière son sourire, dissimule un vrai chagrin. Beth est le modèle de la femme au foyer, mais son univers tranquille est sur le point de s’effondrer. Et que cache Ellen, l’Irlandaise qui semble porter le poids du monde sur ses épaules ? Alors que les semaines passent, sous l’œil de la mystérieuse Alice, des amitiés improbables se forment. Des secrets sont révélés et des pactes noués. Chaque membre du club doit apprendre à aller de l’avant et affronter son avenir… »

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas publié un avis de lecture sur ce blog ! Non pas que je ne lise plus, bien au contraire (même si le rythme a beaucoup diminué), mais aucune de mes lectures ne m’avais redonné l’envie de faire un article … jusqu’à celle-ci.

Je dois bien avouer que c’est le titre qui a attiré mon regard en premier lors de mes déambulations dans le rayon livres de mon supermarché. Si vous venez visiter mes pages, vous savez certainement que je suis une mordue de tricot ET de lecture. Autant vous dire qu’il était inévitable qu’un livre avec un tel titre ne finisse pas dans mon caddie.

Aussitôt acheté, aussitôt lu et c’est un COUP DE COEUR.

Pourquoi? Parce que ce livre raconte une très belle histoire, émouvante, passionnante sur les relations humaines et la vie qui continue malgré les bâtons que le destin met sur votre route

Mary qui a perdu sa fille de 5 ans il y a quelques mois a bien du mal à se remettre de ce traumatisant évènement. Sur les conseils de sa mère avec qui elle entretient des relations plutôt froides et distantes, elle rencontre Alice, une vieille dame qui tient une boutique de laine et anime un « cercle » d’amateurs de tricot. Mary, qui n’y connaît rien en la matière se retrouve bien vite avec une paire d’aiguilles entre les mains et la mission « compliquée » de tricoter une écharpe. Et c’est le début d’un long chemin vers la recherche de la paix.

L’histoire nous est racontée du seul point de vue de Mary, on découvre ses relations de plus en plus difficiles avec son mari après la perte de leur enfant unique, ses énormes difficultés à reprendre le dessus et à aller de l’avant. Au fil de ses discussions avec les autres membres du cercle, on découvre aussi la vie de ces autres personnages et ce qui les a conduit à intégrer ce fameux cercle. Tous sont venus un jour voir Alice et ont intégré le cercle. Ils y ont trouvé écoute et réconfort qui les ont aidé à surmonter le drame qui les avait touchés. Ils ont ensuite accueilli, écouté et réconforté les nouveaux membres, bouclant ainsi le « cercle ». Des amitiés se lient, des a priori sont malmenés, des drames se produisent…autant d’évènements qui rendent cette lecture très agréable et dont on a du mal à se sortir.

Les personnages sont très adroitement façonnés, très authentiques, issus de milieux très différents et avec des caractères très attachants, ils portent cette histoire et en font un très bon et beau moment de lecture. Point de trop larmoyant, de trop convenu, de trop tout mais une juste appréciation de la vie d’une maman qui vient de perdre de son enfant et qui doit malgré tout continuer à vivre.

Bref, c’est un excellent roman qui mériterait selon moi d’être lu par le plus grand nombre de lecteurs, qu’ils soient tricoteurs ou non.

***

Cette lecture fut aussi l’occasion pour moi de découvrir City editions une nouvelle maison d’édition que je ne connaissais pas et que j’ai bien envie de continuer à découvrir notamment par la lecture des autres titres de romans dont les photographies des couvertures ont été habilement mises à la fin de ce roman ci.

20160423_141023

Alors à très vite pour un nouvel avis de lecture sur une nouvelle histoire de tricoteuse 😉

Les podcasts créatifs, je m’y mets

gif tricot

Je vous avais parlé il y a un bout de temps des podcasts créatifs que j’ai découverts et qui me plaisent bien et après une longue réflexion j’ai décidé de me lancer et de créer ma chaine Youtube pour faire moi aussi des vidéos qui parleront de tricot et de lectures.

Je viens de publier ma première vidéo. Il y a plein de défauts mais c’était marrant 😉

J’attends vos commentaires et conseils avec impatience 😉