La voisine – Jenn Ashworth

la voisine

Un thriller efficace

Roman de 515 pages publié en 2012 par les éditions Presse de la cité, puis par les éditions  du Club France Loisirs, ce thriller anglais est le premier roman de son auteur et c’est une lecture sympathique.

De quoi ça parle :

Lorsqu’elle emménage dans sa nouvelle maison, Annie tombe immédiatement sous le charme de son voisin, Neil. Mais il vit avec Lucy, une jeune femme svelte et épanouie, aux antipodes d’Annie, obèse et mal dans sa peau. Un mur seulement les sépare, et la jeune femme ne tarde pas à espionner ses voisins. Elle se persuade un peu plus chaque jour que Neil l’aime en secret. Dès lors, Lucy devient le seul obstacle à leur bonheur, et Annie compte bien se débarrasser d’elle, d’une manière ou d’une autre.

J’ai trouvé ce roman dans une bourse aux livres et à la lecture de la quatrième de couverture, l’idée de lire un roman en se plaçant du côté du « méchant » m’a tout de suite plu. Je m’attendais à une débauche de violence mais c’était sans compter sur la nationalité de l’auteur… en effet en bon thriller anglais le rythme est assez lent et on est plus dans le psychologique que dans le physique.

Annie est un personnage mystérieux, antipathique qu’on a envie de baffer. Mais elle a aussi un petit côté qui attire la pitié. C’est un personnage ambivalent qui intrigue. Les bribes de son passé qui viennent parsemer le récit de détails sur son caractère et le mystère qui entoure sa vie d’avant accrochent le lecteur. Le travail de l’auteur sur ce personnage est profond et recherché, c’est le personnage principal et tout tourne autour d’elle me direz-vous mais quand même.

Le rythme est vraiment lent, pendant les deux premières parties, on n’a pas vraiment l’impression d’être dans un thriller, on attend impatiemment que ça bouge, on trépigne de voir du sang, des coups bas, de l’action quoi!!! Il faut attendre la troisième partie pour que tout se bouscule et se mette en branle, à la lus grande joie et surprise du lecteur qui comprend enfin tout ce qu’il vient de lire. Propre aux thrillers anglais, chaque détail peut sembler insignifiant, la lenteur des débuts, tout se révèle à la fin et c’est sympa. J’avoue que la couverture et la quatrième de couverture laissaient penser à un roman beaucoup plus actif et macabre, ce qui peut être décevant pour les lecteurs accros à l’adrénaline, mais cela ne m’a pas gênée outre mesure, la lecture est plaisante.

J’ai bien aimé ce roman qui m’a beaucoup fait penser à La fille du train de Paula Hawkins.

Si vous aimez les thrillers anglais au rythme lent et aux révélations finales surprenantes, vous ne serez pas déçus. Un premier roman de l’auteur à découvrir!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s