Chanson douce – Leïla Slimani

chanson douce

Un coup de coeur !!

Roman de 240 pages publié par les éditions Gallimard en août 2016.

GRAND PRIX DES LECTRICES DE «ELLE» 2017
GRAND PRIX DES LYCÉENNES DE «ELLE» 2017
PRIX GONCOURT 2016

J’avais dit que plus jamais je ne lirai de Prix Goncourt après Les bienveillantes !!! Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis hein. Je ne lis quasi jamais de romans des éditions Gallimard car je n’aime pas ces couvertures toutes simples qui n’attirent jamais mon regard. Et pourtant celui-là je l’ai pris. Ah oui mais c’est parce qu’il avait une marguerite, le signe de reconnaissance des bons romans apposé par le club de lecture de la médiathèque de chez moi (et auquel j’appartiens). Et grand bien m’en a pris.

De quoi ça parle:

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Ce roman est à lire absolument mais si vous êtes une jeune maman qui laisse ses enfants à une nounou pour aller travailler, peut être vaut-il mieux attendre que les petits aillent à l’école, je dis ça je dis rien hein.

C’est un roman qui vous attrape dès le départ et le piège se referme sur vous. La construction est très maligne. Ce roman commence par un drame dès le 1er chapitre. Et la question est de savoir comment ? pourquoi? Alors comme dans les très bon films qui, après une scène horrible visant le héro, vous replongent 24 heures avant, l’auteur ici agit de la même manière. Elle remonte au commencement, quand Myriam, jeune maman en congé parental n’en peut plus de rester à la maison « à ne rien faire » qu’à s’occuper de ses 2 enfants, quand elle décide de reprendre le travail et quand elle et son mari doivent recourir aux services d’une nounou.  Et quand Louise apparaît dans leur vie.

« La nounou est comme ces silhouettes qui, au théâtre, déplacent dans le noir le décor sur la scène« . « Louise s’agite en coulisses, discrète et puissante. C’est elle qui tient les fils transparents sans lesquels la magie ne peut pas advenir. Elle est Vishnou divinité nourricière jalouse et protectrice. Elle est la louve à la mamelle de qui ils viennent boire, la source infaillible de leur bonheur familial« . C’est toute la relation parents-employeurs/ nounou-employé que l’auteur décrit admirablement bien, cette relation ambiguë où la frontière entre employeur/employé peut parfois finir par s’estomper. « Ce n’est jamais clairement dit , ils n’en parlent pas, mais Louise construit patiemment son nid au milieu de l’appartement« .

Les chapitres sont cours, l’écriture est simple mais incisive et très plaisante à lire. Les témoignages de personnes extérieures au milieu viennent accentuer l’angoisse du lecteur, son besoin de savoir ce qui s’est réellement passé.

La fin m’a un peu « déçue » parce que j’aurai aimé en savoir encore un peu plus et que mon imagination avait grandement travaillé pour me faire espérer quelque chose qui ne s’est pas produit. En tous cas cette lecture fût un réel moment de pur bonheur livresque !

Publicités

5 réflexions sur “Chanson douce – Leïla Slimani

  1. Pingback: Bilan de juin et prévisions de juillet |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s