Ils vont tuer Robert Kenndey – Marc Dugain

Ils-vont-tuer-Robert-Kennedy_603

Roman de 400 pages publié par les éditions Gallimard le 17 août 2017

J’ai découvert ce roman en avant première grâce à Babelio dans le cadre d’un opération spéciale de Masse critique et je remercie vivement ce site pour cette découverte même si cela ne fût pas une réussite pour moi.

De quoi ça parle:

« Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l’enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l’hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy. Celui-ci s’enfonce dans la dépression après l’assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l’élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l’histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d’espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée. 

 

C’est un roman qui ressemble à un essai… Dans un style très soutenu, un texte tassé très peu aéré et très narratif donc beaucoup de descriptions et peu de dialogues, Marc Dugain retrace le chemin de Robert Kennedy après le décès de son frère et en parallèle l’enquête de Mark sur la mort de ses parents. Les passionnés d’histoire adoreront, parce que l’auteur passe au crible l’histoire américaine de cette époque et je suis persuadée que cela plaira aux férus du roman historique. Hélas ce n’est pas mon cas.

Je m’attendais à une histoire passionnante, pleine de rebondissements et de révélations surtout du fait des liens supposés entre la mort des parents de Mark et l’assassinat de Robert Kennedy. Il n’en fût rien en tout cas pour moi.

On ne sait pas grand chose de Mark, il ne dévoile rien de ce qui l’a poussé à réaliser cette enquête. Du coup je suis restée complètement à l’extérieur de ce livre, je n’ai pas du tout été embarquée et c’est ce qui me laisse un goût de déception. Malgré les quelques moments un peu plus palpitants qui parsèment cette lecture, je ne suis pas rentrée dedans.

Je n’ai pas abandonné parce que la plume de l’auteur même si elle est ardue est plaisante à lire et que j’avais quand même envie de connaître la résolution de l’enquête de Mark, mais c’est sans grand enthousiasme que j’ai tourné les pages. Bref, je n’ai pas accroché.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s