Satan était un ange – Karine Giebel

satan était un ange

Thriller-Noir – Thriller
ISBN: 9782266258654

Thriller de 384 pages publié le 12 novembre 2015 par les Editions Pocket, c’est le 4ème roman que je lis de l’auteur. Après Juste une ombre, Les morsures de l’ombre et Purgatoire des innocents, tous très appréciés j’ai poursuivi ma découverte de cet auteur avec ce thriller.

De quoi ça parle :

Deux trajectoires, deux lignes de fuite. Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie. Aujourd’hui, il n’est plus qu’un fugitif tentant d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il aille. Quoi qu’il fasse. Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes. L’échéance approche… Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer, et qui pourtant fuient ensemble leur destin différent. Rouler droit devant. Faire ce qu’ils n’ont jamais fait. Puisque l’horizon est bouché, autant tenter une dernière percée. Flamboyante

Mon avis :

Ce thriller se déroule sous forme de road movie. On suit François, un homme « banal » en fuite à bord de son véhicule qui voit sa vie bousculée et basculer lorsqu’il croise la route de Paul, un jeune auto-stoppeur. Tous les 2 embarqués dans la même galère, ils unissent leurs forces pour s’en sortir.

Il y a de l’action,  le rythme est bon mais assez irrégulier. L’intrigue est un peu classique et (trop) prévisible. On imagine assez facilement ce qui va se passer et comment cela va finir…La quatrième de couverture très mystérieuse de cette édition (merci aux Editions Pocket) laissait présager un suspense intense. Mais pas du tout… l’histoire révèle assez vite qui est l’assassin qui poursuit François (et l’édition grand format est encore pire…Ah ces quatrièmes de couverture!!!!) et moi j’aurai aimé ne pas le savoir aussi tôt dans le roman.

MAIS 

Et c’est là tout le talent de l’auteur qui parvient à nous surprendre et à nous fournir à chaque lecture un bon moment livresque, différent du précédent roman lu, encourageant ainsi l’envie de découvrir toujours sa plume. Point de routine livresque avec Karine Giebel. Et j’adore ça.

Parce qu’effectivement, l’intrigue est peut être « cousue de fil blanc » mais à aucun moment on ne s’ennuie, chaque passage a son importance et l’émotion prend le pas sur le suspense. On prend plaisir à découvrir qui sont réellement les 2 personnages et surtout Paul, un personnage très mystérieux au départ, qui se révèle un peu plus au fil des pages. Il est très plaisant de voir évoluer la relation de François et de Paul et si on aimait assez facilement François, on apprend au fur et à mesure à apprécier Paul. Issus de 2 milieux radicalement opposés, ils s’apprivoisent l’un l’autre et une relation attachante s’instaure entre eux. Pour le plus grand bonheur du lecteur.

L’auteur nous offre une lecture qui fait réfléchir sur le comportement humain face à l’injustice de la vie et de la mort. Qu’est-on prêt à faire quand on n’a plus rien à perdre, même pas la vie? Et elle nous montre également qu’il peut y avoir du bon dans chacun d’entre nous, une belle leçon sur les comportements humains.

Ce roman n’est certes pas le meilleur roman de l’auteur que j’ai lu mais j’ai quand même passé un bon moment livresque sans m’ennuyer et c’est ce qu’il faut en retenir. A défaut d’être un excellent thriller à dévorer, Satan était un ange reste un bon roman à découvrir.

Publicités

Une réflexion sur “Satan était un ange – Karine Giebel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s