Mes livres en vue n°2

Aujourd’hui ce n’est pas un mais 3 livres qui rejoignent la liste des livres qui me font envie.

En faisant mes courses je fais toujours un petit tour par le rayon livres et dernièrement mon œil a été attiré par ce roman

LA VIE ÉPICÉE DE CHARLOTTE LAVIGNE

« Charlotte Lavigne : ça ne va pas mieux ! Après s’être mariée à Paris, Madame a décidé de laisser le beau Max pour regagner Montréal. Un voyage en solitaire ? Pas si sûr… Réponse dans neuf mois ! Côté boulot au moins, tout va bien. Charlotte est désormais coanimatrice de « Mangues et prosciutto », une émission culinaire présentée par P-O, célèbre et séduisant, également ex de sa meilleure amie. L’amoureux idéal, quoi. Certes, dans la vie de Charlotte, rien n’est simple. Mais, en même temps, on ne s’ennuie jamais ! »

Il a bien failli atterrir directement dans mon caddie. Qu’est-ce qui m’a sauvée me direz-vous? Et bien en regardant de plus près la quatrième de couverture je me suis rendue compte qu’il s’agissait du troisième volet d’une série et bien sûr, après avoir fait tout le rayon en long, en large et en travers, j’ai dû me résoudre à constater que les deux premiers tomes  n’y étaient pas.

En cherchant sur Internet, bien sûr le les ai trouvé et je vous les montre car il est bien évident qu’avant de découvrir le tome 3, il va me falloir lire les tomes 1 et 2.

LA VIE ÉPICÉE DE CHARLOTTE LAVIGNE

« Charlotte Lavigne, 33 ans, documentaliste pour une émission de télé, est une jeune femme charmante, absolument pas parfaite, mais ô combien divertissante : célibataire, désespérément à la recherche du mari idéal, aimant profiter de la vie et de sa carte de crédit. Mais c’est surtout dans sa cuisine qu’elle cherche à s’épanouir. Charlotte adore concocter de bons petits plats. Déterminée, ingénieuse et aventurière, elle est prête à tout pour séduire ses invités. Son but : réussir le dîner parfait. Mais encore faudrait-il qu’elle laisse de côté le vin et soit un peu moins gaffeuse…« 

LA VIE ÉPICÉE DE CHARLOTTE LAVIGNE

« Charlotte, 34 ans, est désormais fiancée, pour son plus grand bonheur, au beau Maximilien qu’elle a l’intention de suivre à Paris dans quelques mois. Pressée de préparer son mariage, elle angoisse devant l’organisation de cet événement qu’elle veut tout simplement parfait. Mais rien ne se passera comme elle l’avait imaginé. Et elle va devoir mettre beaucoup d’eau dans son vin – ce qui n’est pas son genre ! – pour encaisser le coup…« 

A mon avis, ce sont 3 romans sympathiques à lire en cette période, donc donnons-nous rendez-vous dans quelques temps car je ne pense pas pouvoir résister bien longtemps.

Mes livres en vue n°1

Alors il y a des jours comme ça où en surfant sur le net (et en particulier sur FB) on a l’œil attiré par un partage, une publication, on clique et bim un nouveau livre arrive dans la wish list… Vous connaissez cette situation ? et bien c’est ce qui vient de m’arriver là il y a tout juste 2 minutes et je m’empresse de venir vous en parler au lieu de profiter de ma pause déjeuner pour lire, c’est dire si c’est important.

Tout a commencé par la lecture de l’interview de Emmanuelle Allibert publiée par Clémence Roux de Luze sur le site Monbestseller.com :

emmanuelle-allibert_monbestseller.com_

Emmanuelle Allibert, attachée de presse aux éditions JC Lattès (ex éditions Plon) parle du milieu de l’édition mais aussi de son livre « Hommage de l’Auteur absent de Paris » publié chez les éditions Léo Scheer et en lisant cette interview pleine d’humour et de réflexions pertinentes j’ai eu une irrésistible envie de rajouter ce roman sur ma wish list.

 hommage« Au commencement était le Verbe, et le Verbe s’est fait chair  ; il est devenu Auteur, et c’est là que les ennuis ont commencé. 

L’Auteur écrit pour passer à la postérité. Il souhaite que son œuvre soit remarquée, ovationnée et qu’elle s’inscrive dans l’histoire de la littérature – de son vivant, cela va de soi. Mais qu’est-ce qui le distingue des autres êtres humains  ?
À partir des multiples situations qui forment le lot quotidien de cette existence particulière, succession d’instantanés pris depuis une maison d’édition, Hommage de l’Auteur absent de Paris dévoile, avec un humour ravageur, les coulisses de ce milieu professionnel aux codes très précis. Et si de l’extérieur, l’Auteur occupe une position enviée par beaucoup, l’envers du décor est, lui, nettement moins reluisant. On pourrait le résumer ainsi  : l’Auteur se pense le roi de la fête, il est souvent le dindon de la farce. »

Je ne peux que vous inviter à aller lire l’interview qui vous donnera envie, comme à moi, de découvrir la plume de cette nouvelle auteur.