L’atelier des miracles – Valérie Tong Cuong

atelier des miracles

Un coup de coeur !!

Roman de 264 pages publié par les éditions JC lattes le 9 janvier 2013

De quoi ça parle :

Prof d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge.
Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes se jette dans le vide. Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac.
Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles.

C’est un roman dont tout le monde a dit le plus grand bien et je ne vais pas déroger à cela, j’ai adoré cette lecture.

L’écriture est douce et poétique, très agréable à lire. Les 3 personnages sont très attachants, ces pauvres bougres n’ont pas été gâtés par la vie. Chacun évoqué dans des chapitres qui se suivent de manière alternative, on suit ce qui leur arrive avec empathie et on a envie qu’ils s’en sortent. Après tout le titre nous en donne l’espoir. « Chacun de nous peut un jour être confronté à sa propre impuissance, glisser, chuter et même mourir, par simple ignorance mais surtout par solitude. Il faut se battre pour les ramener à la vie. Prendre la main de celui qui ne vous la tend pas, forcer le destin, offrir un miroir magique qui montre à ceux que la souffrance aveugle ce qu’ils ont en eux de beau et de grand« .

C’est leur rencontre avec Monsieur Jean, au pire moment de leur vie, au moment fatidique ou tout pourrait basculer, qui va changer leur destinée. De trois histoires individuelles, on passe à 3 histoires qui s’emmêlent les unes avec les autres, toujours très agréables à suivre. On est embarqués avec eux dans le tourbillon de leur vie, dans leur combat pour affronter leurs problèmes, survivre et s’en sortir.

L’auteur est très talentueuse pour nous faire vibrer d’émotion et apprécier la lecture d’un roman qui apparaît au premier abord comme une simple histoire de vies. Mais tout est-il toujours simple dans la vie? Ne dit-on pas que rien n’est gratuit? Le mystérieux Monsieur Jean est-il aussi altruiste qu’il le prétend?

« C’est un beau roman, c’est une belle histoire » comme dirait Michel Fugain alors il serait vraiment dommage de passer à côté.

L’enfant de l’aube – Charlotte Vale Allen

l'enfant de l'aube

Une pépite !!!

Roman de 472 pages publié en 2009 par les éditions Harlequin dans la collection Jade, cette lecture m’a emportée, c’est un énorme COUP DE COEUR.

De quoi ça parle :

Alors qu’elle vient de perdre son mari dans un tragique accident, Kyra Latimer reçoit une étrange visite : celle de Jennifer Cullen, une jeune femme désemparée, qui se prétend sa fille et n’est venue là que pour lui abandonner son enfant. Bouleversée par ce nouveau drame, Kyra n’écoute que son coeur : en voyant le petit garçon de trois ans et demi qui accompagne Jennifer, un enfant craintif et silencieux, de toute évidence maltraité, Kyra n’hésite pas une seconde à le garder auprès d’elle. Jesse ne demande qu’à être aimé, il est pour elle une promesse d’avenir, l’aube d’une nouvelle existence. Une vie de mère, entièrement consacrée à cet enfant qui lui ressemble : lui aussi a eu sa part de souffrances, lui aussi a connu le rejet. Dans son rôle de mère, Kyra reprend goût à la vie et retrouve confiance en elle. Quant au petit Jesse, il va s’épanouir à ses côtés et combler sa nouvelle maman dans ses espérances. Mais le destin, parfois, ne donne que pour mieux reprendre et Kyra va risquer, une fois de plus, de perdre ce qu’elle a de plus cher au monde…

A la lecture du résumé, on imagine l’histoire classique maintes fois dépeinte dans les romans du petit garçon abandonné par sa mère avec bien des années plus tard un retour en force de ladite maman pour reprendre son enfant… et bien non l’auteur est allé beaucoup plus loin dans la réflexion et elle surprend son lecteur par des rebondissements inattendus et des émotions particulièrement fortes.

Le personnage de Kyra est admirablement bien décrit, c’est une femme très attachante que l’on aime dès les premières pages. Elevée dans une famille d’acteurs/réalisateurs célèbres elle s’est vue pendant toute son adolescente comme le vilain petit canard de la famille et n’a eu que peu de rapports avec ses parents et son frère jumeau. Sa rencontre avec son mari va changer sa vie. « Gary était l’homme le plus délicieux, le plus aimable et le plus sensuel qu’elle ait jamais rencontré« . Auprès de lui Kyra « ne se sentait plus ridiculeusement énorme ou inadéquate« . Elle avait trouvé le bonheur. Aussi, quand au bout de 10 ans d’un mariage heureux, ombragé seulement par l’absence d’enfant, Gary meurt, Kyra est brisée. A 38 ans elle se retrouve veuve sans avoir eu le temps de se préparer. Le choc est rude. Quand, le jour même des funérailles, elle voit débarquer une jeune femme qui se prétend être sa fille et qui veut lui abandonner son petit garçon de 3 ans, elle y voit un signe du destin, « elle avait perdu Gary, et par une sorte de compensation de la fatalité, elle se voit offrir ce qu’elle avait toujours par dessus tout désiré« . Elle accepte et c’est l’aube d’une nouvelle vie qui commence pour elle… et l’aube d’une merveilleuse lecture pour celui/celle qui tourne les pages.

On vit avec Kyra et Jesse, on tremble de les voir se découvrir, s’apprivoiser, nouer de véritables relations mère/fils. On ressent bien les émotions de Kyra dans son nouveau rôle de maman, elle apprend et ouvre les yeux sur ses propres relations avec ses parents et son frère. Elle devient une femme forte qui se bat pour son fils, pour qu’il soit heureux. Kyra est vraiment un très beau personnage dans ce roman car elle est surprenante. Moi même maman, je ne suis pas sûre d’avoir les mêmes réactions qu’elle face à ce qu’elle doit affronter et je suis admirative. Bref j’ai adoré ce personnage.

Jesse aussi est très attachant dans ses réactions et son développement. On rêverait tous d’avoir un aussi gentil garçon.

Bon on se doute bien que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, surtout dans les romans, et qu’il va se passer des choses pour pimenter cette histoire. Et quelles choses mes amis!!! L’auteur révèle ici tout son talent car le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la fin, comme dans un polar, avide de savoir comment les choses vont se dénouer. Toutes les questions qu’on se pose vont-elles trouver des réponses? Comment tout cela va-t-il finir?

Et c’est là que je dois m’arrêter, même si je brûle d’envie de vous en dire plus pour vous inciter à lire ce roman, car je risquerai de trop vous en révéler. Je dirai juste que si vous aimez les belles histoires familiales, les sentiments révélés, les rebondissements et passer par toutes les émotions dans vos lectures, ce roman est pour vous. Moi j’ai adoré cette lecture et je vous la recommande chaudement.