Room – Emma Donoghue

room-01

Une lecture émouvante !!!

Roman de 408 pages publié par les éditions Stock le 24 août 2011 – traduction Virginie Buhl

De quoi ça parle :

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque.
Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions. Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seul avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance.
Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.
Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ?

Cette lecture est une merveille d’émotions bouleversantes car cette histoire est monstrueuse. Dans l’esprit du film La vie est belle on découvre Jack, un petit garçon de 5 ans qui n’a connu toute sa vie qu’une petite pièce de 12 m² où il vit avec sa mère qui déploie toute son imagination pour lui rendre la vie la plus « normale » possible. Tous les objets portent un nom, il y a Monsieur Tapis, Monsieur Frigo, Madame Table et ainsi de suite. Jack vit sa vie selon un rituel bien établi. Et cette partie est troublante pour le lecteur. On ne sait rien, même si on le devine, des raisons pour lesquelles Jack vit avec sa mère dans cette pièce et les visites du Grand Méchant Nick jettent un voile effrayant et mystérieux qui obnubile le lecteur. Mais pour Jack tout est normal c’est sa vie et il l’aime. D’ailleurs c’est de son point de vue que l’on suit cette histoire, c’est lui qui raconte.

J’ai bien aimé cette partie car c’est vraiment impressionnant de voir les choses du point de vue d’un enfant.

Mais la deuxième partie est encore plus émouvante. Je ne spolie pas puisque on sait en lisant la quatrième de couverture que Jack va sortir. Et là c’est tout un autre univers qui s’ouvre pour lui et pour le lecteur. Son monde passe de 12 m² à l’infini et le bouleversement du lecteur est total. Vivre avec Jack cette nouvelle découverte est émouvant et perturbant. On ressent bien son incompréhension de ce qui lui arrive. C’est aussi à travers ses yeux que l’on vit la façon dont sa maman vit cette nouvelle aventure. Et ses réactions sont bien surprenantes.

C’est un roman très original dans sa conception. L’auteur a fait preuve d’un énorme talent pour nous raconter cette histoire au travers du regard d’un enfant de 5 ans. On ressent toutes les émotions de tous les personnages, rien ne manque et pourtant le procédé narratif était risqué. Mais c’est extrêmement bien fait. C’est un roman qui fait réfléchir sur ce qui est vraiment nécessaire et/ou indispensable au bonheur, sur les relations sociales, sur le lien mère-enfant. Bref, on n’en ressort pas indemne, c’est une lecture qui marque et dont on se souvient très longtemps. La preuve, je l’ai lu en janvier et je me souvient encore parfaitement des émotions ressenties pour rédiger mon avis aujourd’hui 😉

Sortez vos mouchoirs et plonger dans cette histoire bouleversante !!!!

Publicités